Pétition / Skrid-goulenn

101 écrivains à Vannes signent pour la langue bretonne 

 

 

Yann An Aod et Angèle Jacq, membres de l'Institut Culturel de Bretagne ont pris l'initiative d'une pétition à soumettre aux écrivains présents à Vannes lors du salon du livre en Bretagne les 21 et 22 juin dernier. Elle a reçu un accueil extrêmement chaleureux puisque sur les 120 écrivains venus de divers horizons de l'Hexagone, 101 d'entre eux l'ont signée. Cette pétition a été adressée aux sénateurs, et une copie aux députés, accompagnée du courrier ci-dessous.


Mesdames les Sénatrices, Messieurs les Sénateurs,

Nous avons eu connaissance de votre refus d'inscrire les langues régionales dans la Constitution et de leur donner ainsi la place qu'elles méritent dans le patrimoine national de la France. L'avis de votre assemblée fait partie du fonctionnement habituel de la démocratie française. Il semble néanmoins en totale opposition avec une autre institution, tout aussi démocratique, l'Assemblée Nationale.

De plus, l'avis des Français s'est exprimé au travers d'un sondage CSA/Ouest-France, publié le 22 juin. Il indique que 68 % des Français sont favorables à la reconnaissance officielle des langues régionales par leur inscription dans la Constitution.

L'écriture, au sens noble du terme, qui permet de partager avec d'autres des idées et des sentiments, ne s'accomplit pleinement que dans une langue aimée. Aussi, il nous a paru très intéressant de connaître l'opinion de ceux pour qui la langue française est le vecteur d'expression dans les domaines les plus variés : les écrivains. Lors du Salon du livre en Bretagne, les 21 et 22 juin dernier à Vannes dans le Morbihan, près de 120 écrivains y ont participé. Nous leur avons soumis notre "Pétition en faveur de la reconnaissance des langues régionales" : 101 auteurs présents y ont apposé leur signature.

Comme vous pouvez le constater, ce sont des auteurs de renom aux plumes très diverses qui ont souhaité apporter leur soutien à cette démarche, notamment : Françoise DORIN, Isabelle ALONZO, Didier DECOIN, Pierre SCHOENDOERFFER, Yann QUEFFELEC ou Patrick POIVRE d'ARVOR. Nous n'en citons que quelques-uns. Vous trouverez en annexe à cette lettre, la longue liste des signataires. Cette pétition est un témoignage de liberté, celui de la reconnaissance de l'expression, écrite ou parlée, dans toutes les langues régionales de la France par ceux-là pour qui les mots ne sont jamais vains. Autre constat d'importance : la demande de reconnaissance des langues régionales plébiscitée par les Français.

Vous en souhaitant bonne réception.

Veuillez agréer, Mesdames les Sénatrices, Messieurs les Sénateurs, l'expression de notre considération.

Copie aux députés. ■ 


Les réactions

Avatar Françoise MALAVIOLLE

Si vous avez des pétitions à faire signer envoyez-les moi car je suis en accord avec la défense des langues régionales et des patois.
Merci.
Cordialement

Le 15-08-2012 à 08:29:10

Réagir


CAPTCHA